31 rue Michel Montaigne
33500 LIBOURNE
05.57.51.84.54
06.59.70.20.65
Périodes Ouverture
Ouvert le lundi :
de 8h30 à 12h00
et de 13h00 16h00

Bonjour à vous, chers adhérents.

J’étais hier mercredi 19 mars 2014 à Bordeaux en vue de soutenir les professeurs du Lycée Max Linder pour leur rendez-vous à 14 h à la DSDEN (Académie/Rectorat) afin de soumettre notre mécontentement concernant la DGH (Datation Globale Horaire) auprès d’une personne d’autorité de cette administration.

Pour commencer, je vais vous expliquer ce que l’on appelle la DGH. Il s’agit des heures attribuées chaque année aux établissements scolaires  (collèges, lycées). La D.G.H. varie d’une année sur l’autre en fonction entre autre du nombre d’élèves pour la période concernée. Cette Datation Globale Horaire est soumise au vote du Conseil d’Administration chaque année, bien évidemment. L’an denier, le quorum (nombre de votes Oui) n’étant pas atteint, un autre Conseil d’Administration a été nécessaire pour pouvoir valider cette D.G.H.

D’ailleurs, l’année passée,  entre les deux Conseils d’Administration auxquels la DGH était à l’ordre du jour, la DSDEN a attribué plus d’heures notamment en Espagnol et proposé une nouvelle D.G.H., approuvée cette fois.

Hier, donc nous avons été reçus par Monsieur GRATIANETTE, Secrétaire Général ainsi que quatre femmes & collègues, impliquées de diverse manière dans le calcul de cette répartition d’heures de cours (matière par matière), pour chaque niveau : seconde, première, terminale.

La parole a d’abord été donnée au professeur que j’accompagnais, elle a expliqué, chiffres à l’appui, les besoins réels en heures de cours du lycée et a donné les heures réellement octroyées via la DGH soumise au dernier Conseil d’Administration du Lycée Max Linder de Libourne. Pour faire simple et clair : il manque 132 heures pour fonctionner correctement.

Elle soulève le problème pour exemple d’heure de cours en « LV 3 »- Langue Vivante 3 (arabe et allemand) qui ne sont pas financées dans la DGH, ainsi que des heures pour la Section Euro.

Monsieur GRATIANETTE et deux de ses collègues nous expliquent qu’ils appliquent des règles de calcul précises. Chaque établissement (lycées généraux et lycées professionnels) ont au moins un groupe de chaque « option » qui est financé donc inclus dans  la DGH. Par contre, un groupe inférieur à 5 élèves  n’est pas financé donc non inclus dans la DGH. C’est d’ailleurs le cas pour ces deux exemples de LV3 arabe & allemand.

Concernant la Section Euro, il nous précise que les efforts en moyens d’heures sont faits principalement sur les collèges proposant des Sections Euro car l’Education Nationale a estimé que les élèves devaient avoir plus d’aides lors de l’apprentissage. Les lycées sont donc de fait exclus d’office pour un renforcement d’heures en cours de langue euro pour la DGH.

Puis le supérieur syndical du professeur que j’accompagne propose de me laisser la parole pour avoir un regard différent et le ressenti de cette situation de par mon statut de parent d’élève.

J’appuie le constat de ce qui a  été énoncé précédemment par des exemples concrets de mon « vécu de parent d’élève ». Je leur dit que je trouve ce problème de répartition récurrent, d’année en année avec un sentiment de réduction flagrante des heures, au fil des années de scolarité de mon enfant entre le collège et le lycée.

En réponse,  j’ai pu apprécier un discours convenu mais qui faisait ressortir malgré tout que l’enveloppe d’heures attribuée par l’Education Nationale est définie par un prévisionnel d’élèves (nombre d’élèves prévus dans l’établissement pour la rentrée prochaine, soit 2014/2015), sans grande marge d’augmentation conséquente. Ajouté à cela des critères et méthodes de calculs précis mais que je trouve soit archaïques, soit trop rigides.

En conclusion, et afin de finir sur une note positive, je dirais que « même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a ». Nous avons tous compris que la hiérarchie de la DSDEN propose une enveloppe d’heures de cours par région que le personnel gère via des protocoles précis pour le calcul de cette DGH et tente de faire au mieux avec les outils & règles qui les régissent.

J’ai remercié le maître  de séance d’avoir accepté ma présence lors de cette réunion et leur ai souhaité bonne continuation pour la suite de la réunion et je suis sortie de la salle.

La Présidente,

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*