31 rue Michel Montaigne
33500 LIBOURNE
05.57.51.84.54
06.59.70.20.65

Périodes Ouverture

Ouvert le lundi :
de 8h30 à 12h00
et de 13h00 16h00

Non classé

Chers parents,

Le vendredi 9 octobre 2015 vous allez devoir voter pour l’élection de parents d’élèves.

Ceux-ci vont vous représenter au sein des différentes réunions des Lycées, des Collèges libournais (Conseil d’Administration, Commission Hygiène et Sécurité. Conseil de Discipline, etc…).

Les deux parents votent ; ce n’est pas un vote par famille mais un vote personnel de chacun des parents.

De votre participation à ce vote, le nombre de parents susceptibles de vous représenter n’en sera que  plus grand.

La possibilité d’assister aux conseils de classe de leur enfant pour les parents délégués en est directement liée.

En effet, un établissement scolaire sans parents élus ne peut proposer de parents délégués aux Conseils de Classe.

Cette précision me semblait utile à vous dire pour que vous puissiez mesurer l’ importance de votre vote.

Sincèrement,

La Présidente

 

 

Comme chaque année, nous vous convions à notre réunion de rentrée, au Lycée Max Linder

 Salle Polyvalente (bâtiment faces vitrées).

Venez nombreux le lundi 14 Septembre 2015 à 17 h 30.

Vous pourrez vous inscrire en tant que Parents Délégués pour les Conseils de Classe et/ou Conseil d’Administration.

Sincèrement,

La Présidente,

 

 

 

Chers adhérents,

Voici les résultats du questionnaire sur la réforme du collège auquel j’ai participé sur le site de la Fédération.

Bonne lecture,

Sincèrement,

La Présidente.

Questionnaire réforme du collège

Chers parents,

Voici le tableau de tous les conseils de classe du troisième trimestre 2015;

PlanningConseilsDeClasse3emeTrimestre2015 (1)

Sincèrement,

La Présidente,

Je viens d’assister à deux heures de réunion C.E.S.C. (Commission Education Citoyenneté) dont l’ordre du jour est la mise en place d’un protocole pour pallier au problème du « Canabis » au sein du Lycée.

Etaient présents 1 brigadier de la gendarmerie de Libourne, 1 représentante de la mairie, 1 éducateur de l’Association l’ E.P.I. rue du Haras à Libourne (Prévention et Insertion des Jeunes en difficulté), 1 représentant de La Cali (Communauté d’Agglomération du Libournais), le Proviseur M. BERGER, le proviseur adjoint suppléant de Monsieur PITOUN, l’infirmière du Lycée Mme MERCIER, les deux C.P.E. (Conseillères Principales d’Education) Mmes BARRE & MALET, quatre professeurs membres de la C.E.S.C., moi, Corinne NAU parent & membre du C.E.S.C. 

Mme MERCIER (infirmière au Lycée) nous résume les actions déjà menées l’an passé comme la rencontre des adultes du Lycée (administratif, professeurs, CPE, etc) avec l’association CANABU venue aussi faire une information auprès des élèves de seconde. Elle nous présente ensuite les projets prévus pour la rentrée prochaine, notamment un forum (1 journée au lycée) où tous les partenaires seraient présents (CALI, EPI, CANABU, etc…) pour une information approfondie des moyens à notre disposition pour lutter contre ce fléau.

En effet, depuis l’installation des caméras de surveillance sur la place devant le Lycée Max Linder, le trafic s’est déplacé de l’extérieur à l’intérieur du lycée.

Un questionnaire sur les habitudes de Consommation (occasionnelle ou régulière) a été élaboré (dans le cadre de leur formation) par les élèves de 1ère ST2S. Il l’ont conçu, vont en assurer la diffusion (300 élèves : 100 élèves de seconde, 100 élèves de première, 100 élèves de terminale choisis de manière aléatoire). Ils vont interroger anonymement  les élèves et assureront également le traitement des réponses. Ce questionnaire sera proposé au retour des vacances d’avril 2015.

J’ai pris la parole pour demander à Mme MERCIER d’associer les parents d’élèves au Protocole prévu mais aussi au forum de manière à ce que les parents, démunis, puissent connaître les moyens d’aide mis à leur disposition pour les accompagner lorsque leur enfant est confronté à ce délicat problème de la consommation du « Canabis » et éviter si possible l’addiction voire la consommation de drogues plus fortes comme la cocaïne.

Cette réunion fut riche en informations et la discussion intéressante. Il me tarde de connaître les résultats du questionnaire.

La Présidente.

 

Chers parents,

Veuillez trouver ci dessous un exemplaire vierge de Compte Rendu de Conseil de Classe,

CRdeCC

Bons Conseils de Classe à tous,

 

La présidente,

 

Chers parents,

Les Conseils de Classe du premier trimestre au Lycée Max Linder commencent !

Ils se dérouleront du 24 novembre 2014 au 9 décembre 2014.

Nous avons adressé par mail à tous nos adhérents le tableau récapitulatif de tous les conseils.

N’oubliez pas : vous pouvez passer au 17, rue François Constant pour photocopier vos questionnaires (le mardi actuellement).

Bons Conseils de Classes !

La Présidente,

 

Approbation d’un Voyage au Lycée Max Linder de Libourne.

Un professeur qui souhaite soumettre un projet de voyage doit s’y prendre suffisamment à l’avance. En voici la « procédure » et ses différentes étapes.

Pour commencer, l’enseignant présente son projet au proviseur du Lycée. Celui-ci doit être relativement détaillé (noms et nombre des accompagnateurs, classe & élèves concernés, devis chiffrés de plusieurs prestataires).

Si cette étude préliminaire est retenue par le proviseur principal du Lycée, le projet est soumis au vote du Conseil d’Administration et figure à l’ordre du jour.

Si le quorum (nombre suffisant de votes OUI) est atteint, le projet est validé donc adopté pour la période concernée (cela peut être plusieurs mois, voire un à deux ans selon le cas : exemple du voyage en Russie qui n’a lieu que tous les deux ans.)

C’est ensuite le temps de lancer les appels d’offres auprès des prestataires de service susceptibles de convenir au projet. Le prestataire le plus intéressant est retenu : ce ne sera pas forcément la prestation la moins chère mais la plus satisfaisante dans le rapport qualité des services/sécurité des élèves/prestation.

Par exemple, pour le projet Voyage en Russie qui a lieu tous les deux ans, le Lycée Max Linder est jumelé avec un Lycée en Sibérie ce qui a permis cette année un échange entre les familles des deux lycées (les familles russes ont accueillies nos élèves et vice-versa) sur le principe des correspondants.

Ce projet se prépare très en amont, et demande deux années de préparation, de nombreux évènements sollicitant parents & élèves (lotos, vente aux enchères de vins, paquets cadeaux en période des fêtes de fin d’année par les élèves notamment au Centre Commercial Carrefour Libourne, Cartes de vœux vendues par les élèves, etc…).

A ce stade de l’élaboration du projet, l’agent comptable & gestionnaire du Lycée est partie prenante, engage sa responsabilité.

Puis viens un affinement du projet par le professeur : celui de la détermination exacte des élèves concernés par ce projet de voyage : le niveau doit être précisé (seconde, première ou terminale) et la classe (S, L, ST 2 S, STL, STMG, etc….).

A ce moment, le chef d’établissement (ou proviseur principal) délègue sa responsabilité pour la préparation et lors du voyage, à l’enseignant à l’origine de ce projet de voyage.

M. le Proviseur note le remarquable travail de préparation et la mise en place du professeur de Russe Mme AURIACOMBE. Cette approbation est soulignée par l’agent Comptable du Lycée Mme DANRE qui souligne le professionnalisme de cette enseignante (les dossiers sont complets, tous les justificatifs comptables présents en annexes).

Puis c’est au tour du M.D.L. (Maison des Lycéens) d’entrer en action (c’est à cette association que sont reversées la quote-part des recettes des différentes actions menées pendant les deux années de préparation ; et aux professeurs de remettre tous documents comptables se référant au voyage.

Financièrement, plusieurs intervenant avancent les fonds du voyage :

–  le Lycée,

–  le Conseil Régional,

–  les acomptes des parents,

–  la Maison des Lycéens (M.D.L.).

La Présidente,

Bonjour à vous, chers adhérents.

J’étais hier mercredi 19 mars 2014 à Bordeaux en vue de soutenir les professeurs du Lycée Max Linder pour leur rendez-vous à 14 h à la DSDEN (Académie/Rectorat) afin de soumettre notre mécontentement concernant la DGH (Datation Globale Horaire) auprès d’une personne d’autorité de cette administration.

Pour commencer, je vais vous expliquer ce que l’on appelle la DGH. Il s’agit des heures attribuées chaque année aux établissements scolaires  (collèges, lycées). La D.G.H. varie d’une année sur l’autre en fonction entre autre du nombre d’élèves pour la période concernée. Cette Datation Globale Horaire est soumise au vote du Conseil d’Administration chaque année, bien évidemment. L’an denier, le quorum (nombre de votes Oui) n’étant pas atteint, un autre Conseil d’Administration a été nécessaire pour pouvoir valider cette D.G.H.

D’ailleurs, l’année passée,  entre les deux Conseils d’Administration auxquels la DGH était à l’ordre du jour, la DSDEN a attribué plus d’heures notamment en Espagnol et proposé une nouvelle D.G.H., approuvée cette fois.

Hier, donc nous avons été reçus par Monsieur GRATIANETTE, Secrétaire Général ainsi que quatre femmes & collègues, impliquées de diverse manière dans le calcul de cette répartition d’heures de cours (matière par matière), pour chaque niveau : seconde, première, terminale.

La parole a d’abord été donnée au professeur que j’accompagnais, elle a expliqué, chiffres à l’appui, les besoins réels en heures de cours du lycée et a donné les heures réellement octroyées via la DGH soumise au dernier Conseil d’Administration du Lycée Max Linder de Libourne. Pour faire simple et clair : il manque 132 heures pour fonctionner correctement.

Elle soulève le problème pour exemple d’heure de cours en « LV 3 »- Langue Vivante 3 (arabe et allemand) qui ne sont pas financées dans la DGH, ainsi que des heures pour la Section Euro.

Monsieur GRATIANETTE et deux de ses collègues nous expliquent qu’ils appliquent des règles de calcul précises. Chaque établissement (lycées généraux et lycées professionnels) ont au moins un groupe de chaque « option » qui est financé donc inclus dans  la DGH. Par contre, un groupe inférieur à 5 élèves  n’est pas financé donc non inclus dans la DGH. C’est d’ailleurs le cas pour ces deux exemples de LV3 arabe & allemand.

Concernant la Section Euro, il nous précise que les efforts en moyens d’heures sont faits principalement sur les collèges proposant des Sections Euro car l’Education Nationale a estimé que les élèves devaient avoir plus d’aides lors de l’apprentissage. Les lycées sont donc de fait exclus d’office pour un renforcement d’heures en cours de langue euro pour la DGH.

Puis le supérieur syndical du professeur que j’accompagne propose de me laisser la parole pour avoir un regard différent et le ressenti de cette situation de par mon statut de parent d’élève.

J’appuie le constat de ce qui a  été énoncé précédemment par des exemples concrets de mon « vécu de parent d’élève ». Je leur dit que je trouve ce problème de répartition récurrent, d’année en année avec un sentiment de réduction flagrante des heures, au fil des années de scolarité de mon enfant entre le collège et le lycée.

En réponse,  j’ai pu apprécier un discours convenu mais qui faisait ressortir malgré tout que l’enveloppe d’heures attribuée par l’Education Nationale est définie par un prévisionnel d’élèves (nombre d’élèves prévus dans l’établissement pour la rentrée prochaine, soit 2014/2015), sans grande marge d’augmentation conséquente. Ajouté à cela des critères et méthodes de calculs précis mais que je trouve soit archaïques, soit trop rigides.

En conclusion, et afin de finir sur une note positive, je dirais que « même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a ». Nous avons tous compris que la hiérarchie de la DSDEN propose une enveloppe d’heures de cours par région que le personnel gère via des protocoles précis pour le calcul de cette DGH et tente de faire au mieux avec les outils & règles qui les régissent.

J’ai remercié le maître  de séance d’avoir accepté ma présence lors de cette réunion et leur ai souhaité bonne continuation pour la suite de la réunion et je suis sortie de la salle.

La Présidente,