31 rue Michel Montaigne
33500 LIBOURNE
05.57.51.84.54
06.59.70.20.65

Périodes Ouverture

Ouvert le lundi :
de 8h30 à 12h00
et de 13h00 16h00

Corinne Nau

Bonjour à vous, chers adhérents.

J’étais hier mercredi 19 mars 2014 à Bordeaux en vue de soutenir les professeurs du Lycée Max Linder pour leur rendez-vous à 14 h à la DSDEN (Académie/Rectorat) afin de soumettre notre mécontentement concernant la DGH (Datation Globale Horaire) auprès d’une personne d’autorité de cette administration.

Pour commencer, je vais vous expliquer ce que l’on appelle la DGH. Il s’agit des heures attribuées chaque année aux établissements scolaires  (collèges, lycées). La D.G.H. varie d’une année sur l’autre en fonction entre autre du nombre d’élèves pour la période concernée. Cette Datation Globale Horaire est soumise au vote du Conseil d’Administration chaque année, bien évidemment. L’an denier, le quorum (nombre de votes Oui) n’étant pas atteint, un autre Conseil d’Administration a été nécessaire pour pouvoir valider cette D.G.H.

D’ailleurs, l’année passée,  entre les deux Conseils d’Administration auxquels la DGH était à l’ordre du jour, la DSDEN a attribué plus d’heures notamment en Espagnol et proposé une nouvelle D.G.H., approuvée cette fois.

Hier, donc nous avons été reçus par Monsieur GRATIANETTE, Secrétaire Général ainsi que quatre femmes & collègues, impliquées de diverse manière dans le calcul de cette répartition d’heures de cours (matière par matière), pour chaque niveau : seconde, première, terminale.

La parole a d’abord été donnée au professeur que j’accompagnais, elle a expliqué, chiffres à l’appui, les besoins réels en heures de cours du lycée et a donné les heures réellement octroyées via la DGH soumise au dernier Conseil d’Administration du Lycée Max Linder de Libourne. Pour faire simple et clair : il manque 132 heures pour fonctionner correctement.

Elle soulève le problème pour exemple d’heure de cours en « LV 3 »- Langue Vivante 3 (arabe et allemand) qui ne sont pas financées dans la DGH, ainsi que des heures pour la Section Euro.

Monsieur GRATIANETTE et deux de ses collègues nous expliquent qu’ils appliquent des règles de calcul précises. Chaque établissement (lycées généraux et lycées professionnels) ont au moins un groupe de chaque « option » qui est financé donc inclus dans  la DGH. Par contre, un groupe inférieur à 5 élèves  n’est pas financé donc non inclus dans la DGH. C’est d’ailleurs le cas pour ces deux exemples de LV3 arabe & allemand.

Concernant la Section Euro, il nous précise que les efforts en moyens d’heures sont faits principalement sur les collèges proposant des Sections Euro car l’Education Nationale a estimé que les élèves devaient avoir plus d’aides lors de l’apprentissage. Les lycées sont donc de fait exclus d’office pour un renforcement d’heures en cours de langue euro pour la DGH.

Puis le supérieur syndical du professeur que j’accompagne propose de me laisser la parole pour avoir un regard différent et le ressenti de cette situation de par mon statut de parent d’élève.

J’appuie le constat de ce qui a  été énoncé précédemment par des exemples concrets de mon « vécu de parent d’élève ». Je leur dit que je trouve ce problème de répartition récurrent, d’année en année avec un sentiment de réduction flagrante des heures, au fil des années de scolarité de mon enfant entre le collège et le lycée.

En réponse,  j’ai pu apprécier un discours convenu mais qui faisait ressortir malgré tout que l’enveloppe d’heures attribuée par l’Education Nationale est définie par un prévisionnel d’élèves (nombre d’élèves prévus dans l’établissement pour la rentrée prochaine, soit 2014/2015), sans grande marge d’augmentation conséquente. Ajouté à cela des critères et méthodes de calculs précis mais que je trouve soit archaïques, soit trop rigides.

En conclusion, et afin de finir sur une note positive, je dirais que « même la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a ». Nous avons tous compris que la hiérarchie de la DSDEN propose une enveloppe d’heures de cours par région que le personnel gère via des protocoles précis pour le calcul de cette DGH et tente de faire au mieux avec les outils & règles qui les régissent.

J’ai remercié le maître  de séance d’avoir accepté ma présence lors de cette réunion et leur ai souhaité bonne continuation pour la suite de la réunion et je suis sortie de la salle.

La Présidente,

 

Chers Parents,

 

Ayant assisté au premier C.A. du Lycée Max Linder hier soir avec la nouvelle équipe élue, en fin de réunion Mme GARCIA nous a fait part du problème rencontré par l’établissement face au manque de personnel d’entretien en vue d’assurer le nettoyage des locaux.

En effet, il y a plusieurs raisons à cet état de fait.

Tout d’abord, une personne de l’équipe a un temps de présence prévu de 80 % qui peut se traduire par un temps effectif de 28 heures sur les 35 heures. Ensuite, trois personnes sont en temps partiel soit 2 jours 1/2 par semaine. De plus, les absences du personnels n’ouvrent droit à demande de personnel remplaçant qu’à partir de 15 jours de non présence consécutifs (les absences courtes ne sont donc pas prises en compte).

Au final, sur 26 personnes budgétisées par le Conseil Régional, 10 personnes sont manquantes (arrêts de travail inférieurs à 15 jours, personnel a mi-temps 3 fois 2 jours et 1/2 manquent chaque semaine,  s’ajoute à cela les RTT).

Le personnel a fait un courrier auprès de Monsieur AlainROUSSET (Président du Conseil Régional),  puis manifesté devant les locaux du Conseil Régional à Bordeaux pour se faire entendre et trouver des solutions car ils ne conçoivent par continuer à travailler dans ces conditions : ne pouvoir assurer correctement l’entretien des locaux du lycée.

Ils ont été plutôt mal reçus par le Conseil Régional qui ne pratique pas la même méthode de calcul des besoins de personnel de nettoyage ; ne tenant pas compte du tout, dans leurs calculs, des réalités que je vous ai citées plus haut.

Un article via le journal Sud Ouest a été publié pour informer les libournais et donc les parents. Cela a eu au moins pour effet d’inciter le Conseil Régional a réfléchir aux demandes du personnel d’entretien.

Voilà ou en sont les choses, aujourd’hui. Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de la situation et peut être seront-nous amené à vous solliciter pour donner plus de poids à leurs revendications légitimes.

Vous comprendrez mieux, maintenant que vous avez connaissance des problèmes tels qu’ils sont, de la raison pou laquelle le personnel ne peut assurer, tous les jours, la totalité d’entretien du lycée comme cela le devrait.

Pour en faire le maximum, des choix s’imposent à eux.

La Présidente.

 

 

Bonjour,

Juste un petit rappel :

 

Election des délégués de parents d’élèves

Vendredi 11 Octobre 2013

Les deux parents votent !!! 

Précision : certains parents qui ne sont pas adhérents PEEP essaieront peut être d’assister aux Conseils de Classe.

Ils n’en ont pas le droit !!!

En effet, ne peuvent y assister que les parents délégués, par conséquent ceux présents sur une liste proposée au vote de vendredi. Ils participent aussi à d’autres réunions importantes de l’établissement scolaire : Conseils d’Administrations & diverses Commissions spécifiques (Hygiène et Sécurité, Restauration, Vie Lycéenne, etc…).

La Présidente.

Chers parents,

 

Nous vous convions à notre réunion de rentrée qui aura lieu le Lundi 16 Septembre 2013 à 18 h – Salle Polyvalente du Lycée.

Nous vous présenterons (pour les nouveaux parents) succinctement le fonctionnement du lycée puis je vous parlerais de notre organisation à Libourne.

 

Je ferais ensuite un bilan de notre Bourse aux Livres 2013 et vous expliquerais comment nous rejoindre pour participer aux débats qui se présenteront dans l’année à venir par des actions simples et ponctuelles.

 

Venez nombreux….

 

Sincèrement,

 

La Présidente

 

Nous avons fini la première partie de notre bourse aux livres ; celle des commandes ou dépôt (clôture de dossiers pour raison de Bac en poche, le plus souvent….). Nos livres sont magiques, à vous de trouver le BAC qui va avec !!!

Le crû 2013 sera un bon millésime pour notre association !!! 200 parents & élèves de plus nous ont rejoint !!!

Nous sommes extrêmement contents d’avoir accueilli de nouveaux adhérents PEEP parmi nous & leur permettre au même titre que tous nos adhérents, de profiter de nos services au sein du bureau/comité de Libourne : conseils pratiques, suivi de leur dossier, secrétariat (accueil face à face et téléphonique avec Isabelle)…

 Ce service a été possible grâce à nos parents, nos jeunes,

tous bénévoles

& je les en remercie très chaleureusement  !

Nous déplorons de n’avoir pu accepter plus de parents, victimes de notre succès !!!

Nous avons essayé de trouver des solutions au cas par cas avec les parents que nous ne pouvions accueillir afin de ne pas les laisser démunis et sans livres pour la prochaine rentrée…

La réforme du Lycée a eu un coût certain depuis trois ans (une belle villa avec piscine). Nous ne pouvons raisonnablement pas acheter (en quantité)  trop de nouvelles collections, hélas.

Nos nouveaux locaux sont plus spacieux & adaptés mais la capacité de stockage connait malgré tout ses propres limites. De même, il existe un impondérable : le montant maximum pris en charge par notre assurance (ou tout autre assureur) compte tenu d’un savant calcul entre la surface des pièces & le risque du produit stocké (des livres)… qui restreint également nos possibilités.

Nous ne maîtrisons pas tout, des contraintes s’imposent à nous !

De plus, nous ne pouvons  fournir en livres scolaires les quelques 1.800 élèves du Lycée Max Linder de Libourne ; cela deviendrait un monopole !

 

Toute l’équipe de la PEEP du Libournais vous souhaite à tous d’agréables vacances 2013.

 

La Présidente.

 

 

Chers adhérents,

Nous tenons à vous informer que nous avons déménagé de nos anciens locaux.

En effet, nous ne sommes plus en centre ville (face au tribunal) ; nous avons opté pour un local plus grand :

 

17 rue François Constant

33500 Libourne

Comment nous trouver ?

Rendez-vous au rond point de l’ancienne caserne de gendarmerie (celui dont l’avenue mène à Carrefour/Rte de Castillon-la-Bataille).

Faîtes comme si vous souhaitiez prendre les Allées Robert Boulin (Direction du Lycée Max Linder) mais ne vous y engagez pas.

Prenez la première petite rue à votre droite : c’est la rue François Constant.

Nous sommes au milieu de cette rue, une porte bleue, au rez-de-chaussée.

La Présidente

Chers Parents,

Afin d’avoir un lien encore plus direct avec vous, nous avons décidé de créer ce site qui nous permettra de vous communiquer des informations importantes et de façon ponctuelle.

Merci d’en user et abuser !!!

 

La Présidente.